Connaissance des aéronefs

 

1 -  La gouverne de direction est une surface :

a- fixe et horizontale placée à l'arrière de l'avion.

b- mobile et verticale placée à l'arrière de l'avion.

c- mobile et située à l'extrémité de chaque demi-aile.

d- fixe et verticale placée à l'arrière de l'avion.

2 -  Identifier les éléments 1, 2 et 3 de la structure :

a- 1 = nervure, 2 = couple, 3 = lisse.

b- 1 = longeron, 2 = nervure, 3 = entretoise.

c- 1 = poutre, 2 = traverse, 3 = semelle.

d- 1 = couple, 2 = entretoise, 3 = traverse.

3 -  Pour déterminer l'envergure de cet avion, vous effectuez la somme des longueurs suivantes :

a- A + A

b- B + B

c- A + C + A

d- B + C + B

4 -  Une aile rectangulaire a les caractéristiques suivantes : envergure 10 mètres, longueur de la corde 1 mètre. Son allongement est :

a- 50

b- 5

c- 10

d- 100

5 -  Un avion qualifié de « canard » est caractérisé par :

a- la présence de becs de bord d'attaque, ayant la forme d'un bec de canard.

b- son train d'atterrissage mixte (flotteurs avec roues déployables) permettant de se poser sur la terre ou sur l'eau.

c- la nature de son revêtement d'aile comportant des micro-stries imitant celles des plumes d'un canard.

d- une gouverne de profondeur placée en avant de l'aile.

6 -  La description correcte de l'avion représenté est :

a- aile basse à dièdre positif et dérive surélevée.

b- aile médiane à dièdre positif et empennage papillon.

c- aile basse à flèche positive et empennage cruciforme.

d- aile médiane à dièdre positif et empennage en T.

7 -  Par rapport au train d'atterrissage classique, le train d'atterrissage tricycle a pour avantage :

a- une meilleure. visibilité au roulage.

b- une traînée plus faible en vol.

c- une meilleure stabilité au roulage.

d- les propositions a et c sont exactes.

8 -  A bord des avions légers, on rencontre souvent une alimentation électrique en :

a- 220 volts

b- 110 volts

c- 12 volts

d- 50 Hz

9 -  La pompe électrique de gavage est utilisée :

a- pour la mise en route du moteur.

b- pour prévenir une panne de la pompe principale au décollage ou à l'atterrissage.

c- pour lutter contre la formation de « vapor lock ».

d- pour tous les cas ci-dessus.

10 -  La richesse du mélange :

a- augmente avec l'altitude.

b- diminue avec l'altitude.

c- reste constante quelle que soit l'altitude.

d- varie avec la pression d'admission.

11 -  Un avion « Push Pull » est un avion qui est équipé :

a- d'un système de marche arrière permettant des manoeuvres aisées au sol.

b- d'une motorisation à deux positions (tout ou rien).

c- de deux moteurs alignés sur l'axe longitudinal, fonctionnant l'un en traction l'autre en propulsion.

d- d'un pilotage automatique par GPS, enclenché par une simple pression sur un bouton situé sur le manche (push) et libéré en tirant sur ce même bouton (pull).

12 -  Un des matériaux ci-dessous n'est pas utilisé pour la réalisation d'une hélice d'avion léger ou ULM. Indiquez lequel :

a- un alliage tungstène-céramique.

b- le bois.

c- un alliage d'aluminium.

d- un composite à fibres de carbone.

13 -  Mettre une hélice en drapeau consiste à amener les pales dans une position telle que :

a- l'angle de calage soit nul.

b- l'angle d'incidence soit maximum.

c- le pas soit nul.

d- l'angle de calage soit voisin de 90°.

14 -  Dans un turboréacteur, l'air suit le trajet suivant :

a- tuyère, turbine, chambre de combustion, compresseur.

b- compresseur, chambre de combustion, turbine, tuyère.

c- turbine, compresseur, chambre de combustion, tuyère.

d- compresseur, tuyère, chambre de combustion, turbine.

15 -  La plupart des moteurs d'avions légers est équipée d'un système de double allumage qui a pour principal avantage :

a- d'améliorer la combustion et d'augmenter la sécurité en vol.

b- de diminuer l'usure des bougies.

c- de réduire la consommation de carburant.

d- de réguler la consommation électrique.

16 -  Dans un moteur à pistons, le vilebrequin :

a- sert à limiter la course du cylindre.

b- transmet le mouvement des soupapes aux bielles.

c- transmet le mouvement des pistons aux cylindres.

d- transmet le mouvement des pistons à l'arbre de l'hélice.

17 -  Sur le cadran de l'anémomètre, la vitesse de décrochage en configuration atterrissage « Vso », est représentée par :

a- le début de l'arc vert,

b- le début de l'arc blanc.

c- le début de l'arc jaune.

d- un trait rouge.

18 -  Un variomètre permet de mesurer :

a- la vitesse propre de l'avion.

b- l'altitude de l'avion.

c- la vitesse verticale de l'avion.

d- l'orientation de la trajectoire de l'avion.

19 -  Parmi ces instruments, indiquez lequel n'a pas besoin d'être réglé par le pilote avant décollage :

a- l'altimètre.

b- l'indicateur de virage.

c- le conservateur de cap (ou directionnel).

d- aucune des propositions n'est exacte.

20 -  L'avion est en vol horizontal stabilisé. Le compas magnétique dont la déviation est négligeable indique 010 ° tandis que le conservateur de cap indique 050 °. Pour suivre le cap magnétique 030 °, le pilote doit :

a- recaler son conservateur de cap et effectuer un virage de 20 ° vers la droite.

b- ne pas toucher à son conservateur de cap et effectuer un virage de 20 ° vers la gauche.

c- continuer sa route sans virer car la valeur moyenne de son cap est 030 °.

d- on ne peut pas répondre à la question sans connaître la déclinaison locale.